Prévention de la délinquance :mise à disposition d’une assistante sociale au commissariat de Limoges

 
 
Prévention de la délinquance :mise à disposition d’une assistante sociale au commissariat de Limoges

Raphaël Le Méhauté, préfet de la Haute-Vienne et Émile Roger Lombertie, maire de Limoges et président du centre communal d’action sociale, ont signé une convention partenariale de mise à disposition à mi-temps d’un intervenant social au profit de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSPdirection départementale de la sécurité publique) de la Haute-Vienne.

Cette assistante de service social prendra ses fonctions au commissariat de police à compter du 3 avril. Sa présence au sein de la DDSPdirection départementale de la sécurité publique est de nature à faciliter le partenariat entre la ville de Limoges et la Police nationale en matière de prévention de la délinquance, dans des domaines d’intervention pour lesquels les missions des services sociaux et des forces de sécurité de l’État convergent.

 La diversité des situations rencontrées quotidiennement au commissariat de police montre l’émergence de situations sociales lourdes ou de situations de crise qui justifient souvent une prise en charge complémentaire à la fois dans le champ de la sécurité publique et de l’action sociale.

Ces situations concernent :

  •  des violences intrafamiliales : une enquête nationale a montré que 60 % des situations révélées au travailleur social au sein du commissariat n’étaient pas connues des services sociaux,
  •  des problèmes sociaux liés à la séparation,
  •  des problématiques psychiatriques,
  •  des personnes âgées, isolées ou handicapées : victimes de maltraitrances, abus de faiblesse ...
  •  la protection des mineurs : fugues, maltraitances, mineurs auteurs, toxicomanie
  •  des problèmes liés au logement : expulsion locatives, SDF…

L’accompagnement social des victimes, des auteurs et de leur famille, peut permettre à la fois la prévention de certaines situations et la réduction des risques de récidive. L’intervention sociale au sein du commissariat de Limoges permettra d’orienter les individus ou les familles en difficulté vers une prise en charge adaptée.

Le commissariat de police de Limoges en chiffres :

  • 40 000 personnes reçues chaque année
  • 53 000 appels par an sur le numéro d'urgence 17
  • 17 000 interventions de police- secours par an
  •  1700 fugues de mineurs prises charges par an